Sa course lumineuse et impassible. 

 

Ses couleurs du lever,

 

ses couleurs au coucher.

 

Parfois douces et discrètes

 

comme une jeune nageuse qui plonge dans l'eau sans faire de bruit.

 

Parfois éclatantes et pornographiques

 

comme les derniers jets d'un ébat amoureux.

 

Parfois sobres et froides

 

comme le dernier souffle d'un homme qui meurt.

 

 

                                                                           Anne F Sshmitz

(c) copyright Anne-Françoise Schmitz