Les villes, comme les rêves sont faites de désirs et de peurs,

même si le fil de leur discours est secret,

leurs règles absurdes,

leurs perspectives trompeuses;

et toute chose en cache une autre.

 

                                                              Italo Calvino, Les villes invisibles

© Anne-Françoise Schmitz